Tamis pour Maturateur

Le tamis pour maturateur est indispensable pour le filtrage du miel, ce tamis retient les fines particules et permet l'obtention d'un miel pur.

Ce tamis s'adapte sur les maturateurs.

 

980,00 MAD
TTC
Quantité

  • Garanties sécurité Garanties sécurité
  • Politique de livraison Politique de livraison
  • TEST TEST

Le tamis en inox est indispensable pour la filtration du miel. Positionné au dessus du maturateur, il permet d'enlever les plus grosses impuretés.

 

Utilisation

Après désoperculation des cadres de hausse, l'apiculteur peut utiliser un extracteur afin de recueillir le miel. Les cadres positionnés dans l’extracteur vont tourner autour d’un axe. C’est donc la force centrifuge qui va au fur et à mesure faire glisser le miel hors des cellules.

 

A la suite de l'extraction, le miel est transvasé dans un bac décanteur. Grâce à ses tamis en chicane, il a l'avantage de retenir les impuretés telles que les résidus de cire, le pollen, la poussière ou autres déchets. Avec l'aide d'une pompe à miel, le miel du bac décanteur est transféré vers un maturateur ou un fût.

Sans bac décanteur, il est possible de transvaser le miel directement dans un maturateur sur lequel un filtre à miel (passoire ou tamis) est posé au-dessus dans le but de retenir les plus grosses impuretés.

 

Une fois que le miel est déversé dans sa globalité, il sera stocké dans le maturateur pendant environ 6 jours. La durée de décantation va dépendre de la quantité et de la qualité du miel. Au fil des heures, des résidus fins et tenaces (également connu sous le nom d’écume) vont remonter à la surface.

 

Si besoin, l’apiculteur peut procéder à une nouvelle filtration, en utilisant un filtre à miel avec des mailles plus fines, (voire très fines). Cela permet de retirer les quelques résidus restants. Pour mener à bien cette manipulation, deux méthodes sont possibles. La première méthode est d’ajouter un filtre ou un tamis à mailles fines au-dessus d’un nouveau contenant vide (maturateur ou fût). Cela peut s’effectuer par la surélévation du maturateur plein vers le contenant vide afin de déverser le miel. La seconde méthode est d’utiliser une pompe à miel avec un filtre à pression. Dans ce cas, cette pompe pousse le miel dans le filtre pour être ensuite envoyé dans le contenant vide.

 

Avant la mise en pot, il est important de retirer l’écume avec un écumeur ou une spatule. Une fois le miel filtré, il ne reste plus qu'à ouvrir le robinet du maturateur pour y laisser couler le miel dans un contenant (par exemple, seau ou pot).

TPM